• placement des bulbes dans le potUne potée pour le printemps

    Je place au fond du pot une couche drainante (gravier ou billes de brique par exemple): l'humidité stagnante est très néfaste. Pour cette même raison, je réaliserai un mélange assez léger constitué de 3/4 de terreau et 1/4 de sable. Attention: ce substrat ne doit pas être pauvre pour garantir une pousse régulière; j'ajoute un peu d'engrais le cas échéant.

    A mi-pot (soit une profondeur équivalente à environ 2 fois leur hauteur), j'installe mes bulbes à quelques 2/3 centimètres les uns des autres. Pour réaliser un effet intéressant, je tasse une première couche de terre, et en j'y pose une autre série de bulbes, plus petits. Ainsi, la floraison sera étaléé, et les tiges plus puissantes sortiront quelques temps après les premières fleurs du dessus.

    couche de gravillons pour maintenir en placeJe recouvre de terre, et je tasse convenablement et j'arrose. Pour maintenir en place malgré une poussée vigoureuse, il peut être nécessaire de surfacer avec des gravillons. Je laisse ensuite mon pot sur le balcon ou la terrasse.

     

    Heureux mélanges...

    Pour obtenir des effets réussis, il est nécessaire de mettre en place des quantités importantes de bulbes (pas moins de 10 par espèce). C'est souvent par "taches" de couleur que leur aspect sera le plus appréciable, notamment pour ressortir sur une pelouse.

    Mais essayez aussi de jouer sur les associations, et les contrastes colorés qu'autorisent certaines espèces. Narcisses et primevères se partageront une plate-bande, le myosotis ou les pensées, assez précoces, se mélangeront avec bonheur à vos tulipes...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique